Les Césars des animaux les plus menacées de France

La disparition des populations d’animaux sauvages à travers le monde, qualifiée par certains chercheurs de 6e extinction de masse, continue de se perpétuer à un rythme inquiétant : selon une étude publiée en 2015, 75% des espèces animales sont vouées à disparaître durant les siècles à venir. Notre hexagone, loin d’être un exemple en matière de conservation de faune sauvage, n’échappe pas à cette règle avec des populations de plus en plus en déclin selon les derniers états des lieux dressés par l’UICN : en Métropole, 14% des mammifères, 24% des reptiles, 23% des amphibiens et 32% des oiseaux nicheurs sont menacés de disparition du territoire. Ces Césars, de manière ironique, souhaitent mettre en avant, en 3 catégories, des exemples d’espèces menacées d’extinction* qui luttent au quotidien pour leur survie.

Catégorie Mammifères de métropole 

Huit ans après le premier état des lieux, la Liste rouge des espèces de mammifères menacés démontre une aggravation de la situation dans l’Hexagone : en 2009, 23% des espèces terrestres de mammifères étaient menacées ou quasi menacées. En 2017, ce chiffre a atteint les 33 % pour les espèces terrestres… En conclusion, une espèce de mammifère sur trois est désormais menacée ou quasi menacée en France métropolitaine.

Dans la catégorie Mammifères de métropole sont nommés :

Pro-vegan alternatives nd more! (2)
Le vison d’Europe (Mustela lutreola) | Le lynx boréal (Lynx lynx) | L’ours brun (Ursus arctos) ©Shutterstock

Le César du Mammifère le plus menacé de métropole est attribué au vison d’Europe (Mustela lutreola) :

4c5756170c_108979_07-1464

Ironie du sort, cette espèce, largement exploitée en élevage pour sa fourrure, est pourtant menacée à l’état sauvage en France. En 2017, ce petit carnivore de la famille des mustélidés a rejoint la liste des espèces dont la situation s’est aggravée : ainsi, il passe du statut en danger (EN), au statut en danger critique (CR) d’après la dernière Liste rouge des mammifères de métropole.


Catégorie Oiseaux de métropole

En France métropolitaine, un tiers des espèces d’oiseaux est désormais menacé, contre un quart en 2008. Petite lueur d’espoir, 15 espèces ont vu une légère amélioration des états de leur population durant cette période, cependant la situation s’est détériorée pour 48 autres espèces entre 2008 et 2016.

Dans la catégorie Oiseau de métropole sont nommés :

Pro-vegan alternatives nd more! (1)
La Bécassine des marais (Gallinago gallinago) |La mésange rémiz (Remiz pendulinus) | Le bruant ortolan (Haliaeetus albicilla)© S. Minkevicius

Le César de l’Oiseau le plus menacé de métropole est attribué à la mésange rémiz (Mustela lutreola)

Mésange-rémiz-02

Classée en danger (EN) en 2008, les populations de la mésange rémiz continuent progressivement de s’éteindre à tel point qu’elle est désormais classée en danger critique d’extinction (CR). Petit oiseau peu connu mais protégé, ses populations nicheuses sont actuellement estimées à une dizaine d’individus seulement… En cause, la destruction progressive de son habitat et, de ce fait, des sites de nidification.


Catégorie Reptiles de métropole

Au total, neuf espèces de reptiles sur 38 sont menacées de disparition sur le territoire métropolitain. Les dernières études réalisées semblent guère encourageantes et révèlent une tendance d’évolution des populations au déclin pour plus de la moitié de ces espèces. Première cause de menace, la régression et la fragmentation des milieux naturels qui affectent fortement les populations des reptiles et des amphibiens : leurs exigences écologiques en matière d’habitats rendant leur survie totalement dépendante du bon état des écosystèmes.

Dans la Catégorie Reptiles de métropole sont nommés :

Pro-vegan alternatives nd more!
La tortue d’Hermann (Testudo hermanni) | Le lézard du Val d’Aran (Iberolacerta aranica) ©Gilles Pottier | La vipère d’Orsini (Vipera ursinii) ©vipera.fr

Le César du Reptile le plus menacé de Métropole est attribué à la tortue d’Hermann (Testudo hermanni) :

nature-3341240_1920

Par son aire de répartition très restreinte, cette petite tortue, appréciée des terrariophiles, est pourtant menacée de disparition à l’état sauvage : disparue des Pyrénées-Orientales, sa présence est actuellement uniquement recensée en Corse et dans le Var. Classée vulnérable (VU) à l’échelle nationale, ses populations varoises montrent des déclins préoccupants. En cause ? L’urbanisation, la conversion de terres en vignobles et les incendies qui affectent sérieusement ses populations.


Pour en savoir plus :

*La liste des espèces menacées d’extinction présentée dans cet article est non exhaustive et entièrement subjective : elle est basée sur les derniers recensements et changements de statut de l’UICN publiés à travers ses Listes Rouges des espèces menacées en France métropolitaine.

Mammifères de France métropolitaine (2017)

Reptiles de France métropolitaine (2015)

Oiseaux de France métropolitaine (2016/2011)

Par Laslia D.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s