5 choses que vous ignorez sur les araignées

Panneau Yvan

Sauriez-vous différencier une mygale d’une araignée ? Ou encore reconnaître une veuve noire parmi une autre espèce ? Crainte, détestée et souvent tuée injustement, l’araignée n’en est pas moins un animal fascinant à découvrir : voici quelques explications simples pour parfaire vos connaissances sur cet arachnide méconnu.

  1. Les différences entre araignée et mygale…

Les mygales représentent une catégorie d’araignée ; elles se différencient par 3 caractéristiques physiologiques, esthétiques et morphologiques, c’est-à-dire par des différences internes ou externes. La première différence visible concerne la position des chélicères (article basal et crochet). L’article basal c’est l’articulation qui supporte le crochet : chez les mygales, les chélicères sont dirigées vers l’avant, c’est-à-dire selon l’axe longitudinal de l’axe de l’araignée, chez les araignées, les chélicères suivent un axe horizontal, ils sont en pince. Il existe une deuxième différence physiologique, c’est-à-dire interne : la glande à venin est située dans l’article basal chez les mygalomorphes, et dans le céphalothorax chez les araignées. Une troisième caractéristique : les mygalomorphes ont les yeux systématiquement au même endroit. Les araignées, quant à elles, peuvent avoir des grands, des petites yeux, à l’avant, à l’arrière etc… C’est plus diversifié. Cependant, ce n’est pas un critère fiable à 100% : par exemple chez l’espèce Gnaphosa lucifuga, l’ère oculaire ressemble à celle d’une mygale et pourtant elle n’en est pas une. 

Schéma araignée

 

  1. La différence entre tarentule et mygale…

Quand une personne parle d’une tarentule, dans 100% des cas, elle fait référence à une grosse araignée. Sauf que l’utilisation du terme tarentule est un abus de langage : “tarentula” est simplement la façon anglophone de dire mygale. Le terme tarentule vient à l’origine d’Italie, plus précisément de la ville de Tarente : dans cette région, il existe une grosse araignée qui s’appelle la lycose de Tarente (Lycosa terantula). Dans les années 1900, il y a eu une très grosse vague d’immigration italienne en direction des États-Unis : ce terme s’est anglicisé au fil du temps. Pour la petite anecdote, il existe une danse italienne qui s’appelle la tarentelle : l’envenimation par cette araignée provoquait une fièvre et des douleurs intenses, il fallait donc faire en sorte que le sujet envenimé danse de manière frénétique pour augmenter sa température corporelle, le venin étant thermolabile. Cette danse est héritée de cela. En résumé, mygale et tarentule, c’est exactement la même chose.

lycosa terantula
La Lycosa terantula ©Shutterstock
  1. La plus grosse araignée du monde est française…

Ou guyanaise, pour être plus exacte. La Theraphosa leblond dite l’araignée Goliath est la plus grosse mygale du monde connue à ce jour : elle peut aller jusqu’à 120 grammes, le record étant détenu par un spécimen de 28 centimètres et 170 grammes. Même si elle est considérée comme étant la plus grosse, il existe d’autres mygales du même genre qui peuvent l’égaler : par exemple, chez la Theraphosa stirmi, certains spécimens peuvent dépasser leblond, la seule différence visible entre les deux espèces étant l’absence de poils sur les genoux de la stirmi. L’Heteropoda maxima peut également atteindre de grandes envergures grâce à ses longues pattes. Concernant le venin de la Goliath, il est constitué d’une toxine paralysante additionnée à des sucs digestifs : chez toutes les araignées, les venins ont pour fonction de paralyser et non de tuer – ils sont donc potentiellement non dangereux pour l’espèce humaine – contrairement au venin de serpent. Les serpents se battent très mal, ils ont donc besoin de tuer rapidement leur proie. Contrairement à ces derniers, les araignées mangent leur proie pendant des heures : pour éviter que leur proie ne pourrisse, leur venin les paralyse afin de conserver la proie vivante le plus longtemps possible. 

  1. Il existe une espèce d’araignée végétarienne

Découverte en 2001 au Costa Rica, elle est, à ce jour, l’unique espèce d’araignée considérée comme végétarienne. La Bagheera kiplingi est une petite araignée sauteuse, de la famille des Salticidae, qui vit dans les acacias et se nourrit des corps beltiens (embout détachable sur les pinnules de certaines espèces d’Acacia)

shutterstock_693367120
La Bagheera kiplingi de la famille des Salticidae  ©Shutterstock

      5. La veuve noire ne se trouve pas en France

En France, il existe une légende urbaine qui parle de la veuve noire. En effet, on trouve une veuve mais ce n’est pas la veuve noire… La veuve noire, telle qu’on la connaît, c’est-à-dire avec le sablier rouge sur l’abdomen se nomme Latrodectus mactans : son aire de répartition va du Texas jusqu’au Mexique, elle est propre aux régions arides des États-Unis du sud. En revanche, il existe bien une veuve qu’on appelle la malmignatte, dite Latrodectus tredecimguttatus, avec un abdomen rouge orné de blanc (cette dernière va arborer des motifs différents en fonction de sa localité). Elle appartient à la famille des Theridiidae, cette famille comprenant plusieurs genres qui détiennent la même forme que la veuve noire mais qui n’en sont pas : on les appelle les Parasteatoda, ce sont des araignées que l’on croise énormément dans les placards et les garages. Elles tissent des toiles potentiellement semblables et possèdent potentiellement la même couleur mais il ne faut pas les confondre avec la veuve noire car elles sont totalement inoffensives pour l’homme.

latrodectus VS latrodectus
Latrodectus tredecimguttatus à gauche / Latrodectus mactans ( la veuve noire) à droite © Shutterstock

 


Pour en savoir plus :

Animaux : mode d’emploi [ Mygale ou araignée ?!]

Animaux : mode d’emploi [Mygale ou tarentule ?!]

Les ateliers de la ferme tropicale “Découverte des araignées” 

Suivre l’actualité de La Ferme Tropicale 

 

Propos recueillis par Leslie Anna D.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s