4 façons d’aider la faune pendant une canicule

shutterstock_1144518026
©Shutterstock

La canicule n’épargne personne, et surtout pas les animaux. Si vous pouvez facilement ouvrir le robinet pour obtenir de l’eau ou allumer la climatisation, les animaux, quant à eux, dépendent pleinement des ressources mises à disposition par la nature. C’est pourquoi, pour les aider à traverser cette période difficile, donnez-leur un petit coup de pouce avec ces quelques gestes simples.

 

1.Disposer des nichoirs et des abris

 

Disposer dans votre jardin des nichoirs ou divers abris, c’est offrir à la faune sauvage un refuge durable et fiable pour passer la journée à l’ombre et protégé des prédateurs. Ces abris leur offrent également un endroit convenable pour passer l’hiver et se reproduire.

 

2.Ne pas les nourrir

 

Durant l’été et en particulier lors de fortes chaleurs, évitez, par exemple, de disposer des boules de graisse pour les oiseaux, beaucoup trop riches en cette période, ou encore de donner du pain mouillé aux canards en pensant les hydrater. En cas de nécessité absolue, adaptez-vous à leur alimentation mais de manière générale, il est plutôt déconseillé de nourrir les animaux. Le milieu naturel offre une alimentation adéquate à la faune sauvage : nourrir les animaux sauvages, c’est leur donner de mauvaises habitudes alimentaires, qui peuvent leur être fatales pour leur santé. En se nourrissant seuls, les animaux développent des comportements essentiels à leur survie : un animal se met en danger lorsqu’il perd sa vigilance. De plus, les attroupements d’animaux favorisent la transmission de maladies et de parasites.

 

3.Disposer des abreuvoirs

 

Durant la canicule, les flaques et les cours d’eau sont asséchés. Résultat ? Les animaux doivent parcourir de plus grandes distances pour trouver un point d’eau et pouvoir s’hydrater. Il risque pleinement la déshydratation et, de ce fait, la mort. Pour les aider efficacement, disposez des abreuvoirs ou des bols d’eau à vos fenêtres, dans votre jardin ou sur votre toit. N’oubliez pas d’y mettre des pierres pour éviter que les insectes tels que les mouches, abeilles et guêpes ne s’y noient. Si vous habitez en milieu rurale, vous pouvez également disposer des bassines d’eau en lisière de forêt. 

 

4.Ne pas déranger les animaux durant la journée

 

La majorité de la faune sauvage a tendance à vivre et à se déplacer de nuit pour profiter d’un climat agréable et éviter la présence de l’Homme : durant la journée, et en plus forte raison en période de grande chaleur, les animaux vont rechercher des endroits frais à l’abri du soleil pour se reposer. Ils ont donc grand besoin de ne pas être stressé ni dérangé dans leur repos quotidien. En pleine journée, évitez donc toute activité qui nécessite de remuer les divers abris naturels de la petite faune environnante : tas de feuilles, tas de pierres, fumiers, tas de branches…

Que faire si j’aperçois un animal déshydraté ?

La déshydratation peut conduire rapidement à la mort de l’animal : une respiration bruyante, des halètements et un intérieur de bouche sec sont des signes visibles d’une déshydratation générale. Le premier geste de secours est d’humidifier l’intérieur de la bouche en posant délicatement des gouttes d’eau sur les lèvres de l’animal : ne donnez jamais de l’eau directement dans la gorge, l’eau pourrait passer par les voies respiratoires et descendre dans les poumons, entraînant la mort. Si c’est un oiseau, vous pouvez lui proposer un fruit frais. 

Évitez tout geste brusque qui pourrait causer un stresse à l’animal. Si l’animal semble réceptif, abreuvez-le petit à petit. A contrario, si l’animal ne semble pas reprendre des forces, contactez un centre de soins pour faune sauvage ou le vétérinaire le plus proche. Déplacez l’animal en vous protégeant les mains (gants, serviette pour l’envelopper…) : lors d’un contact direct vous prenez le risque d’échanger un vecteur zoonotique (tiques, puces…) ou même un agent pathogène (salmonellose, échinococcose…). 


Pour en savoir plus :

Liste des centres de soins pour faune sauvage en France

La déshydratation chez les oiseaux

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s