Le frelon asiatique : une menace pour notre biodiversité

shutterstock_327358163
Le frelon asiatique (vespa velutina) © Shutterstock

 

Depuis 2007, le frelon asiatique (vespa velutina) n’a cessé de proliférer à travers l’Hexagone. En l’absence de prédateur naturel, cet insecte a su s’adapter à nos conditions environnementales au point de menacer notre biodiversité locale.

Contrairement au frelon européen, un insecte autochtone qui se nourrit essentiellement de mouche et rarement d’abeilles (le frelon européen a le mérite de s’attaquer à la fausse teigne de cire, un insecte qui nuit considérablement aux ruches, en s’attaquant aux rayons de cire), le frelon asiatique a été introduit involontairement par l’action de l’Homme. Il attaque et décapite les abeilles pour se nourrir de leur chair protéinée, constituant donc une menace supplémentaire qui affecte les populations d’abeilles déjà grandement diminuées par l’usage des pesticides néonicotinoïdes. Face à ce prédateur inconnu, les abeilles européennes sont totalement incapables de se défendre.

Seul espoir, certains apiculteurs ont observé et filmé des colonies d’abeilles qui ont trouvé le moyen de tuer le frelon asiatique en l’encerclant et en l’étouffant, une technique similaire à celle des abeilles japonaises qui se défendent depuis des millénaires contre cet ennemi commun.

Comment reconnaître facilement le frelon asiatique ?

Nul besoin d’être un expert en faune pour le distinguer. Plus agressif et dangereux, il se distingue facilement par ses motifs et sa couleur : légèrement plus petit que son cousin français, mais plus grand qu’une guêpe ou qu’une abeille, sa tête, son thorax et son abdomen sont plus sombres.

différence entre frelon
À gauche : le frelon européen (vespa crabro) / À droite : le frelon asiatique (vespa velutina).  ©Shutterstock

Comment agir ?

De nos jours, la présence du frelon asiatique est si généralisée que son éradication complète n’est plus envisagée. Cependant, il existe des pièges simples* à fabriquer soi-même pour aider à minimiser sa présence et son impact sur les colonies d’abeilles. Pour cela, il suffit de couper une bouteille en deux, de retourner l’entrée afin de créer un effet entonnoir, de souder le tout et d’ajouter un appât sucré liquide comme par exemple un mélange de vin blanc et sirop de grenadine ou de la confiture mélangée avec de l’eau ( il est indispensable de ne pas mettre de miel afin de ne pas attirer les abeilles dans votre piège). Attirés par cet appât, les frelons vont se laisser glisser dans le piège dont ils seront incapables d’en ressortir jusqu’à l’épuisement et la mort.

Si vous apercevez un nid de frelons asiatiques, ne vous en approchez pas : comme toutes les espèces d’hyménoptère, le frelon ne vous attaque pas s’il ne se sent pas menacé. Contactez immédiatement votre mairie ou le conseil départemental afin qu’elle vous envoie une équipe spécialisée pour l’éradiquer.

Les poules, une solution ?

Autre solution qui a fait ses preuves, disposer des poules en liberté aux alentours des ruches serait une manière efficace de protéger les abeilles. Les poules se nourrissent directement des frelons asiatiques qui constituent une source en protéines : par leur vol bruyant et donc beaucoup moins discret que les abeilles, les poules auraient la faculté de les repérer assez vite et de les attraper d’un coup de bec en plein vol tout en se méfiant des attaques des abeilles gardiennes.

Pour en savoir plus :

 Comment construire un piège à frelon asiatique

Comment reconnaître un nid de frelon asiatique

L’essentiel sur le frelon asiatique

 

*Soyez certain de la présence du frelon asiatique dans votre jardin avant d’installer des pièges car ils emprisonneront inévitablement de nombreuses autres espèces comme des guêpes, des frelons européens, des mouches, des syrphes, des papillons… Il convient de contrôler régulièrement vos pièges afin de libérer ces potentielles victimes innocentes.

 

Par Laslia D.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s