La cocaïne : une nouvelle menace pour les anguilles européennes…

moray-2064535_1920
Photo d’illustration d’un congre commun (anguille des mer) © Pixabay

 

Vous avez bien lu : les anguilles européennes seraient menacées d’extinction par la présence massive de cocaïne dans les rivières européennes. C’est le constat dressé par des chercheurs de l’université de Naples Frédéric II, en Italie.

En fort déclin depuis les années 1980, l’espèce Anguilla anguilla est classée en danger critique d’extinction depuis 2008 par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Alors que plusieurs facteurs ont été mis en avant pour expliquer sa disparition (surpêche, braconnage, construction de barrage empêchant sa migration, pollution à l’arsenic et au plomb des rivières, apparition du parasite anguillicola crassus), l’influence des drogues illicites présentes dans l’environnement n’avait jamais été évaluée jusqu’à présent.

 

eel-563946_1280
Pêche à l’anguille commune ©Penebar/ Pixabay

 

Pour cette étude publiée le 4 juin dernier dans la revue Science of the Total Environment, les chercheurs ont évalué les effets de la cocaïne sur la morphologie générale de ce poisson d’eau douce.

Durant 50 jours, des anguilles ont été plongé dans la même concentration de cocaïne qu’on mesure actuellement dans leur environnement naturel. À la fin de cette période, leur état de santé général a été comparé à celui d’anguilles plongées dans un bassin d’eau saine.

En plus de montrer des signes d’hyperactivité, en comparaison avec les anguilles dites saines, leur squelette musculaire présentait de nombreux signes de dégradation qui persistaient après l’arrêt de leur exposition à la cocaïne.

Cette constatation a de quoi inquiéter les chercheurs : pour se reproduire, l’anguille commune d’Europe parcours de longues distances pour atteindre la mer des Sargasses ( océan Atlantique nord). Leur taux de mortalité étant actuellement supérieur à leur taux de natalité, la dégradation de leurs muscles laisse donc envisager de grandes difficultés pour renouveler ce schéma de reproduction, essentiel à leur maintien à l’état sauvage.

Le résultat de cette étude montre clairement que de faibles concentrations de cocaïne dans l’environnement aquatique affecte directement la morphologie des anguilles communes et donc potentiellement leur survie sur le long terme.


Pour en savoir plus sur l’anguille d’Europe.

Découvrir l’association ARA France qui agit pour sa préservation.

Sources :

Ulyces Science

Science of the Total Environment

 

Par Leslie Anna D.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s